Les couples se font et se défont. Les histoires s’enchainent. L’amitié se lie et délit en un temps record. Moi, en revanche j’étais invisible, malgré mes efforts, je n’étais pas aussi belle ni aussi intéressante que les autres filles. Mon corps se transformait de jour en jour et c’était bien la le seul intérêt que je pouvais susciter. J’étais intelligente de ce qu’en disaient mes résultats scolaires, j’avais le don d’écouter mes amis qui souffraient mais la seule chose qui valait vraiment la peine de me connaître c’était le développement rapide de ma poitrine, un développement peut être supérieur à la moyenne.

 

Le temps vint de mes premières soirées. Soirée dansante, soirée de beuverie ou les petits qu’on ait tentent de ressembler à étudiants en facs. On était bien loin des boums. Je m’étais personnellement préparé toute la journée, j’espérais qu’on puisse voir en moi une personnalité totalement différente de celle qu’on ne remarquait pas en cours. Je m’étais vêtue d’une belle robe, une paire de talon. Mes cheveux étaient lissés, le maquillage discret mais soigné. Je ne m’étais jamais senti aussi belle.

 

Apparemment je n’étais pas la seule de cet avis. J’ai bien vu que les regards de mes camarades de classes avaient changé, c’était comme si j’avais pris quelques années en quelques minutes. La soirée débutait, c’est alors que se laissant une immense « battle de danse ». Pour ceux qui l’ignorent c’est un affrontement entre deux danseurs afin de déterminer qui sera le meilleur. Cependant le spectacle ne ressemblait à rien de tel. Je ne voyais que des dandinements toujours plus sexy pour prouver qui était la plus séductrice provocatrice.

 

Je ne prenais pas part à cela. A l’écart chacun me faisait remarquer mon exclusion, cela n’était pas normal. Les uns après les autres tous les mecs de la soirée m’ont proposé de danser. A bout de patience je fis une tentative d’intégration en me lançant sur la piste faisant une gesticulation assez ridicule et sans prise de tête. Puis Mathilde se rapprocha de moi, se mit à danser, dans notre langage c’était une provocation. Prise de frénésie et d’une certaine euphorie je me mis à imiter ses gestes. L’exercice était bien plus simple et il se figure que j’étais bien plus douée que ce que je prétendais. Cela pouvait aisément se mesurer à la foule que j’avais rapidement attirée. Oui, pour une fois tous les yeux étaient braqués sur moi.

 

C’était donc cela le secret de la réussite, un simple déhanché ? Le fameuse élément qui m’avait échappé durant des années n’était qu’un mouvement du bassin que je maitrisais malgré moi.

 

Le lendemain les regards autour de moi avait changé, je ne saurais trop dire comment. J’avais l’impression que la petite fille que j’étais avait disparue en un éclair de sensualité. Mon remodelage ne faisait alors que commencer, j’entrais dans le rang.

 

A. 

 

 

3 réflexions sur “(I)- Episode 9 : Je me sens différente

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s